IREM de Poitiers

Institut de Recherche sur l'Enseignement des Mathématiques

Flash Info


Le poste de secrétariat n'ayant pas été reconduit en Juillet 2017, nous vous informons qu'un certain retard apparaîtra dans le traitement de vos demandes.


 

Ressources du Colloque Mathématiques en Cycle 3
IREM de Poitiers, 8 et 9 juin 2017


 

 Du 28/09/16 au 07/07/17

Expo Maths & Puzzles

à l'Espace Mendès France de Poitiers

Lire l'article suivant sur notre site Pour préparer sa visite

 

Liste des conférences de mars et avril 2017

Le site Internet de l'IREM est actuellement en cours de rénovation et des perturbations sur son affichage sont à prévoir dans les semaines à venir. Veuillez nous excuser pour le désagrément occasionné.

On voit apparaître de manière récurrente dans les sujets du baccalauréat des exercices qui demandent, pour leur résolution, de maîtriser les arbres probabilistes. Il semble donc que ceux-ci soient incontournables dans l’enseignement des probabilités.
 
Mais est-ce vraiment le cas ? Ne s'agit-il pas d'une création didactique devenue peu à peu objet d'enseignement ?

Certes, ces arbres sont pratiques dans le cas d’épreuves  successives mais comment justifier le calcul qui permet d’obtenir la probabilité finale par le produit des probabilités figurant sur les branches ?

Si nous pensons que nous ne devons pas les évacuer de notre enseignement, il est légitime de réfléchir sur la  façon de les introduire, sur la place à leur accorder et sur leurs usages. Tel est le but de cet article.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (arbres_probabilistes.pdf)arbres_probabilistes.pdf[ ]2318 Ko